fbpx
Facebooktwitterpinterestlinkedinmail

Autobiographie d’un Yogi

Paramahansa Yogananda

 

Résumé :

A travers le récit de sa vie de yogi, Yogananda nous emmène dans une épopée philosophique et historique. Il nous éclaire sur les fondements du yoga et de ses pratiques mais également sur les différents textes saints.

Tout au long du récit, le parallèle est fait entre les différentes religions de l’inde et de l’occident, induisant l’importance d’un rapprochement, voire d’« une unité fondamentale des religions ». Cette ouverture qui est faite au monde spirituel laisse entrevoir bon nombres de qualités  humaines qui ne demanderaient qu’à être développées, encore plus de nos jours : la simplicité, le non jugement, la patience, l’ascétisme, l’humilité, la tempérance, la clarté …

Pour illustrer ses propos, Yogananda détaille les nombreuses et ancestrales connaissances de l’inde en matière de science et de philosophie, qui démontrent une forme d’avant-gardisme.

En partageant avec nous son apprentissage et ses rencontres d’avec les différents maitres du kriya yoga, il nous fait découvrir un enseignement riche, simple et ouvert, et tout ça avec beaucoup d’humour !

Ce livre ouvre l’esprit sur le potentiel humain.

 

Extraits de texte :

  • L’argent d’abord, dieu après ! Qui sait, la vie peut être si longue !
  • Dieu d’abord ; l’argent n’est que son esclave ! Qui sait, la vie peut être si courte ! [P145]

Un jour ma mère tenta de me faire peur avec une histoire terrifiante de fantôme caché dans une pièce obscure. Je me précipitai immédiatement dans la pièce en question et je revins extrêmement désappointé de ne pas avoir trouvé le fantôme ! Ma mère ne m’a plus jamais raconté d’histoires terrifiantes. Moralité : affrontez vos peurs et elles cesseront de vous tourmenter. [P162]

Quand j’étais très jeune, je désirais posséder un chien très laid appartenant à un voisin. Durant des semaines, je ne cessai de harceler ma famille afin d’obtenir ce petit chien. Je fis la sourde oreille à des offres d’animaux beaucoup plus attirants. Moralité : l’attachement rend aveugle ; il enrobe l’objet de notre désir d’un halo de qualités imaginaires. [P163]

Un véritable yogi est capable d’entrer dans l’état de super conscience et d’y demeurer en dépit des innombrables distractions toujours présentes sur cette terre, comme le bourdonnement des insectes ou l’éclat aveuglant de la lumière du jour ! [P169]

La pensée est une force au même titre que l’électricité ou la gravitation. [P174]

Chez les hommes superficiels, les petits poissons des pensées mesquines provoquent de grands remous ; chez les hommes à l’esprit profond, les baleines de l’inspiration font à peine des rides à la surface. [P178]

La colère jaillit exclusivement des désirs contrariés. [P216]

Certains essaient d’être grands en coupant la tête des autres.

Le but de la science du yoga est d’apaiser l’esprit afin qu’il puisse entendre sans distorsion les conseils infaillibles de la voix intérieure. [P233]

Le rythme équilibré de l’univers est basé sur la réciprocité. [P246]

L’homme est une âme et a également un corps [P248]

Plus un homme est avancé dans la réalisation du soi, plus il influence l’univers entier par ses vibrations spirituelles subtiles et moins il est affecté par le flux des phénomènes. [P253]

Les préoccupations futiles de la vie quotidienne ne comblent pas nos besoins les plus profonds ; l’homme a également une soif naturelle de sagesse. [P283]

C’est là l’impérissable et unique contribution de l’Inde au trésor mondial des connaissances humaines. La force vitale, ordinairement absorbée dans le maintien de l’activité cardiaque, doit être libérée en vue d’activités supérieures par une méthode permettant de calmer et d’apaiser la demande incessante du souffle. [P363]

Lorsqu’il peut contrôler son esprit au niveau des sensations comme au niveau de l’intellect, et, finalement, bannir le désir, la peur et la colère. [P360]

Une révolution d’énergie d’une demi-minute autour de cet axe spinal sensitif permet à l’homme de réaliser de subtils progrès dans son évolution ; cette demi-minute de Kriya équivaut à une année d’évolution spirituelle normale. [P363]

Toute action étant impossible sans l’utilisation de la volonté, l’homme peut donc faire appel au moteur indispensable qu’est la volonté pour renouvelez ses forces sans pour cela recourir à des appareils encombrants ou à des exercices mécaniques. Avec les simples techniques du Yogoda, on peut consciemment et instantanément recharger sa force vitale, centrés dans le bulbe rachidien, à partir des réserves illimitées de l’énergie cosmique. [P377]

La volonté projetée à partir du pont situé entre les sourcils, sert de poste émetteur à la pensée. Lorsque l’homme concentre calmement ses sentiments, ou pouvoirs émotionnels, dans le cœur, ce dernier agit comme un poste récepteur de radio pouvant capter les messages d’autres personnes, éloignées ou proches. [P391]

La véritable éducation ne consiste pas à faire assimiler de force des connaissances venant de l’extérieur, mais à aider à faire émerger la réserve infinie de sagesse enfouie à l’intérieur de chacun. [P400]

En vérité, rien ne peut être qualifié de « miracle », si ce n’est qu’en fait tout est miracle. Que chacun de nous soit revêtu d’un corps organisé de façon si élaborée et soit placé sur un globe terrestre tournoyant à travers l’espace, parmi les étoiles – quoi de plus banal ou de plus miraculeux ? [P420]

Recherche le trésor divin plutôt que les dérisoires biens terrestre. Après avoir acquis la richesse intérieure, tu verras que tes besoins matériels seront toujours satisfaits. [P426]

Abaisser l’ego ou faux soi, c’est découvrir son identité éternelle. [P486]

Le cycle des réincarnations constitue une explication plus rationnelle des différentes étapes de l’évolution humaine que la théorie occidentale courante qui présume que quelque chose (la conscience de l’ego), sortie du néant, vit avec plus ou moins de vigueur de 30 à 90 ans pour ensuite retourner au vide originel. La nature inconcevable d’un tel vide est une problématique propre à réjouir le cœur d’un théologien du moyen-âge. [P487]

Une des particularités significatives de la vie de Lahiri Mahasaya est qu’il accordait l’initiation au kriya aux personnes de toutes croyances. Des hindous, des musulmans et des chrétiens se trouvaient parmi ses plus importants disciples. Le guru universel accueillit et instruisit en toute impartialité des monistes et des dualistes, des personnes de diverses confessions ou sans religion aucune. [P493]

En Inde, la beauté des crépuscules et des aurores est au-delà de toute comparaison. Très souvent, on dirait que Dieu s’est emparé de toutes les couleurs de Sa palette et que, d’un geste magistral, il les a projetées au ciel pour constituer un kaléodiscope de lumière. [M.Wright – P583]

Tu peux dresser un éléphant devenu fou ;

Tu peux fermer la mâchoire d’un ours ou d’un tigre ;

Tu peux chevaucher un lion ou jouer avec un cobra ;

Tu peux gagner ta vie avec l’alchimie ;

Tu peux errer de par le monde incognito ;

Tu peux faire des dieux tes vassaux et réussir à rester toujours jeune ;

Tu peux marcher sur l’eau et vivre dans le feu ;

Cependant, il est préférable de maîtriser ton esprit, mais c’est beaucoup plus difficile. {Thayumanavar – P593]

 

Ne fais pas ce que tu veux et ensuite tu pourras faire ce qui te plait. [Sadasiva – P599]

Sri Ramana enseigne que l’on doit constamment se demander : « qui suis-je ? » – la grande question en vérité. En rejetant rigoureusement toute autre pensée, le fidèle découvre alors qu’il se plonge de plus en plus profondément dans le véritable Soi et que le tumulte distrayant des autres pensées vient à disparaitre. [P601]

Dans le monde astral, la beauté est une qualité spirituelle et non une apparence extérieure. [P636]

 

Facebooktwitterpinterestlinkedinmail